Quelques anecdotes autour de l'écriture de ce roman, ça vous dit ? (attention, ces extraits contiennent des spoilers)

Si vous êtes arrivés jusque là, j'en conclue que vous avez terminé la lecture de mon sixième livre, le second tome de ma saga "Avant j'avais des principes maintenant je suis papa" et que vous avez eu la curiosité de scanner le QR Code qui vous a amené jusqu'ici. J'espère sincèrement qu'il vous a plu (le livre hein, pas le QR Code...).
Voici quelques anecdotes ainsi que de nombreux clichés de ces deux ans qui j'espère, vous ferons découvrir un peu plus l'envers du décor. Une fois terminé, n'hésitez pas à aller jeter un coup d’œil à mes autres livres, qui peut-être vous plairont...

 
walking-1081723.jpg

Extrait de "Avant j'avais des principes maintenant je suis papa : Des premiers pas au Terrible Two" de Pierre-Etienne Bram

"J'allais désormais m'occuper de mon fils H24, alors qu'il commençait lentement mais sûrement son Terrible Two, le tout avec un magnifique temps dehors, mais sans possibilité de nous balader à plus d'un kilomètre de chez nous, pas plus d'une heure quotidienne. Rien que ça.
Soupir. Les journées allaient être longues... Très longues.
Putain de confinement."

 

Un premier tome... et une suite ou non ?

Je crois qu'au fond de moi-même, j'étais persuadé qu'il n'y aurait qu'un tome de "Avant j'avais des principes". Les raisons étaient essentiellement le fait que je ne m'imaginais pas faire "mieux", écrire un livre aussi passionnant, intime et intéressant que le premier. Et puis il fallait que je rembourse les nombreux frais que j'avais investi dans la création du livre, incluant ces fameuses illustrations que beaucoup de monde a apprécié dans le tome 1. 

Si les retours étaient plutôt bons d'une manière générale, j'étais plutôt déçu que les ventes ne soient pas plus que ça au rendez-vous. Je savais que c'était un livre appartenant à une niche (comprenez une petite catégorie de personnes s'y intéresserait : les parents ou futurs parents). Ainsi, jusqu'à décembre 2020 j'avais assez peu vendu d'exemplaires. Et puis, Amazon a permis à ses auteurs de réaliser de la publicité un peu plus choisie, sous forme "d'articles sponsorisés", que vous pouvez voir lorsque vous cherchez un article sur le site. Avec les bons mots clés (et un peu d'investissement, chaque clic sur une de ces pubs équivalent à quelques centimes de dépensé pour moi), les ventes sont devenues bien plus nombreuses, assez pour rembourser au final en à peine 12 mois tous les frais initiaux (correction, illustration, service presse, marque page, exemplaires auteurs, etc). 

Et puis il y a eu les parents, les quelques papas qui m'ont encouragé dans ma démarche sur Twitter, qui ont découvert mes écrits et m'ont fortement poussé à écrire cette suite. 

Je tenais un blog et j'avais écrit quelques souvenirs des points clés de ces deux ans "au cas où". 

Une des conséquences de la COVID a été pour ma part un recul de l'activité et une forme de chômage partiel : l'occasion rêvée pour me jeter dans l'écriture du tome 2. 

 

On commence aux premiers pas mais... on s'arrête où ?

Je savais à partir d'où j'allais écrire mon témoignage, mais je ne savais pas jusqu'à quelle période j'allais m'arrêter. Le Terrible Two, occuperait bien évidemment une grande partie de mon contenu, mais je n'étais pas certain de savoir à quand j'allais m'arrêter. Idéalement, j'aurais voulu pousser jusqu'à une maitrise de la propreté, et faire en sorte que ma dernière phrase soit : "Demain, c'est le premier jour de Léon à la maternelle". 

Mais, ça aurait repoussé de pas mal de temps la publication (au moins 6 bons mois), et je me suis dit "bon, à supposer que le tome 2 fonctionne comme le tome 1, le tome 3 commencera par une bonne nouvelle : Léon est enfin propre !"

Alors la bonne nouvelle (en question), c'est qu'au moment où j'écris ces lignes (à savoir début juin 2021) il est propre :)

Mais uniquement chez son assmat...

À savoir qu'il va régulièrement sur le pot chez elle, et passe ses journées quasi sans couche (mise à part pour la sieste). Mais dès qu'il franchi le seuil de notre porte, il insiste "lourdement" pour qu'on lui en remette une... Comme s'il perdait soudain un an... On est blasé. 


On dit souvent que la visite de l'école est un déclencheur qui fait effet... Sauf qu'avec ces restrictions sanitaires, la visite de l'école aura lieu sans lui... Super. Donc on lui suggère "tu veux pas le pot plutôt que dans la couche ? ". Il sait que le jour où il fera dans le pot chez nous, il aura une petite voiture. Mais, c'est visiblement pas assez motivant. 

Bref, à suivre. Notez que je vous ai déjà spoilé le début du tome 3 (à supposer qu'il y en ait un hein) ... Et que je compte sur vous pour me le réclamer hein : parlez du tome 2 (et 1) autour de vous, offrez le à des parents un peu dépassés, car je suis sûr qu'il y aura quantité de choses à raconter au moment de la rentrée en maternelle... 

En attendant, voici en exclusivité INTERNATIONALE quelques photos, illustrant quelques moments de vie et autres chapitres de ce tome 2. 

 
 

Et voilà, on s'approche de la fin de cette page

J'espère de tout coeur, que cette plongée imagée dans notre quotidien, que les photos de ces moments de vie que j'ai essayé de retranscrire avec le plus de vérité possible (et pour un auteur qui écrit parfois de la SF, c'était pas toujours facile), que tout ça vous aura plu, autant que le livre en lui même. Et peut-être que d'ici deux ans, si vous m'aidez à faire la promo de ce livre (ainsi que de son grand frère le tome 1), il y aura un tome 3. Qui sait ? 

En attendant, je compte sur vous pour mettre un petit commentaire pour dire au monde entier que vous avez bien aimé mon livre : 

ça peut être soit sur Amazon, soit sur Babelio. Sachez qu'en contre partie, je vous en serai éternellement reconnaissant. 

Enfin, si ce livre vous a plu et que vous souhaitez être tenu au courant de mes prochaines publications, n'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter pour être informé en exclusivité de mes futures publications !